« Typiquement fille – typiquement mec! »

Objectifs clés

Les filles et les garçons réfléchissent aux stéréotypes de genre.

Ils élargissent leur propre représentation des rôles féminins et masculins.

Ils apprennent les uns des autres.

Les scènes du film

Résumé : Le film traite des visions stéréotypées que les filles et les garçons ont les uns des autres. Mirco, qui sort avec Morena, raconte à ses copains qu’ils se sont disputés la veille; Morena en fait de même avec ses copines. Les garçons sont unanimes à déclarer que les filles font des montagnes de tout, alors que les filles trouvent que les garçons ne parlent jamais de leurs problèmes.

Scène 1 : Quatre garçons sont assis sur les marches d’escalier devant l’école. Mirco raconte que Morena, sa copine, l’a terriblement énervé le soir avant. Elle a passé des heures à la salle de bains, puis elle s’est vexée parce qu’il n’a rien dit sur sa coiffure. Les autres garçons acquiescent (« c’est les meufs », « ma frangine fait tout à fait ça »). Mirco est aussi furieux parce qu’après, Morena a parlé des heures au téléphone avec une copine. En plus, son père l’avait déjà énervé le matin. Les autres approuvent, un des garçons essaie de détendre l’atmosphère (« Allez, les mecs, venez chez moi pour une partie de poker »).
On entend ce qui se passe dans la tête de Mirco :
« Pourquoi est-ce qu’elle me fait tout le temps des crises ? »

Scène 2 : On voit Morena en compagnie de trois copines dans le couloir de l’école. L’une d’elles lui demande ce qu’elle a. Morena raconte que Mirco, son copain, s’est comporté de façon ignoble la veille. Les autres ne sont pas étonnées; elles lui demandent s’il a toujours des problèmes avec son père. Morena confirme et dit qu’il n’en parle jamais avec elle, que l’essentiel, pour lui, c’est de paraître cool. Les autres sont d’accord avec elle.
On entend ce qui se passe dans la tête de Morena :
« Il est vraiment chiant. Pourquoi est-ce qu’il me dit jamais ce qu’il pense ? »

PROPOSITIONS D’ANIMATION

Travail avec le film

Les filles et les garçons apprennent les uns des autres à travers la discussion.
Les filles reconnaissent qu’elles dramatisent souvent dans leur façon de voir les garçons et y réfléchissent.
Les garçons considèrent que discuter de ses difficultés avec des personnes de confiance (copine, copains ou autres) est une force.

Mise en œuvre : environ 40 min

5'
Regarder le film avec les filles et les garçons

30'
Positionnement

Noter des stéréotypes de genre (voir documents à photocopier) en lien avec le film sur des bouts de papier. Demander aux filles et aux garçons d’indiquer sur un axe (voir documents à photocopier) s’ils sont tout à fait, assez, pas tellement ou pas du tout d’accord avec ces affirmations. L’animateur/trice demande à plusieurs jeunes, à titre d’exemple, d’expliquer pourquoi ils ont opté pour telle ou telle position.

5'
Conclusion

Synthèse de la discussion.

Echange par groupe de deux

Elargir ses stratégies personnelles
pour gérer le stress et les problèmes.

Mise en œuvre : environ 35 min

20'
Travail par groupes de deux

Les jeunes se mettent par deux – une fille, un garçon – et se posent mutuellement les questions suivantes :

Que fais-tu :

  • quand tu vas bien ?
  • quand tu n’as pas le moral ?
  • quand tu es stressé-e ?
  • quand tu es en colère ?
  • quand tu te sens seul-e ?

15'
Evaluation tous ensemble

Question aux groupes :

Indiquez deux stratégies qui vous ont particulièrement plu.

Travail avec le film

Réfléchir aux stéréotypes.
Elargir sa représentation des rôles féminins et masculins.

Mise en œuvre : environ 45 min

15'
Travail individuel

Consigne : plie une feuille A4 en deux dans la longueur et met en titre sur une moitié « typiquement fille », et sur l‘autre « typiquement mec ». Note spontanément ce qui te vient à l’esprit pour chaque rubrique.

Quand tu as fini, marque ce que tu trouves caractéristique chez toi.

15'
Travail par groupes de deux

Par groupes de deux – une fille, un garçon –, les jeunes passent en revue les affirmations pour voir si celles-ci leur semblent correctes ou non.

10'
Evaluation tous ensemble

Citez un exemple avec lequel vous êtes tous d’accord et un autre pour lequel vous ne partagez pas le même avis.

Discussion tous ensemble.

5'
Conclusion

Résumer ce que l’on entend par stéréotypes (voir glossaire).

Montrer que les stéréotypes sont répandus, mais qu’ils ne sont pas immuables et qu’on peut se comporter autrement.

Faits et chiffres

La feuille d'informations "Faits et chiffres" complète le film et les propositions d'animation.
La première page peut être utilisée comme une feuille de travail. Au dos, vous trouverez des informations complémentaires pour l'enseignant-e ou l'animateur/trice.

Télécharger le cahier pédagogique

Thèmes

Stéréotypes de genre

Les stéréotypes de genre sont des représentations simplificatrices des femmes et des hommes qui influencent notre perception. D’un côté, ils réduisent les incertitudes et servent de repères. De l’autre, ils dictent une vision étriquée des caractéristiques et des comportements féminins et masculins

Conseils pour soutenir/encourager les adolescent-e-s

  • Penchez-vous sur les stéréotypes de genre avec les jeunes. Discutez des représentations de la masculinité et de la féminité.
  • Il s’agit, en remettant en question les rôles assignés aux femmes et aux hommes par la société, d’aider les jeunes à élargir leur propre rôle.
  • En tant qu’enseignante ou animatrice jeunesse en milieu ouvert ou associatif, vous êtes un modèle pour les filles. En ne cédant pas systématiquement, en ne vous taisant pas toujours pour éviter les tensions, vous donnez un signal pour que les filles disposent d’une plus grande marge de manœuvre dans leur rôle de femmes.
  • En tant qu’enseignant ou animateur jeunesse en milieu ouvert ou associatif, vous êtes un modèle pour les garçons. En tant qu’homme, reconnaissez vos points faibles en montrant par exemple que vous avez du mal à admettre que tout ne se passe pas comme vous le souhaiteriez au travail.

Gestion des situations difficiles et du stress

L’alcool (surtout chez les garçons) ou les médicaments (surtout chez les filles) et d’autres substances psychoactives sont souvent utilisés pour surmonter des problèmes ou des phases difficiles. Il en va de même des comportements problématiques tels que les jeux de hasard ou les troubles alimentaires.

On peut apprendre à gérer le stress et les difficultés pour les percevoir non pas comme une menace mais comme des défis.

Conseils pour soutenir/encourager les adolescent-e-s

  • Exercez avec les filles et les garçons des stratégies pour gérer le stress. Encouragez la compréhension mutuelle face aux différentes manières d’affronter la situation et aidez les jeunes à développer de nouvelles stratégies pour surmonter stress et problèmes.